03 mai 2013

L'écume du moment

dessin-michel-gondry-lecume-des-jours

dessin original de Michel Gondry

Petit échange épistolaire de circonstance, trouvé ici

Très cher monsieur Vian,

Tout d’abord, j’aimerais vous faire part de mon immense admiration pour vous. J’ai lu, de vos écrits, L’Écume des jours, et cette oeuvre m’a énormément plu. Je dois bien reconnaître là votre talent. Comment un autre écrivain aurait-il pu avoir pareille imagination! D’habitude, les grands auteurs possèdent la force de l’âge. Cependant, vous, si mes sources sont bonnes, n’aviez qu’une vingtaine d’années lors de son écriture. C’est pourquoi je vous accorde un total respect pour votre talent. L’image du nénuphar vous est-elle venue subitement ou bien est-ce le fruit d’un travail concis et réfléchi d’un certain temps? Si cela vous était arrivé en un soir, ce serait un véritable don.

Sincèrement vôtre,

Sara Estelle Minas.

P.-S. Je trouve les personnages Chloé et Colin fascinants!


Très chère mademoiselle Sara Estelle Minas,

Vos compliments me touchent particulièrement. Vous n’imaginez pas à quel point ils me font une sensation bizarre au creux de l’estomac. On conchie mes romans à mon époque et on les encense à la vôtre! Avouez que ça ne peut pas me laisser de marbre…

Si je comprends bien, vous vous étonnez de ma précocité. Mais, mademoiselle, c’est que je n’ai pas le choix, figurez-vous! Je suis malade depuis l’adolescence. Le cœur. Je n’aurai certainement pas le temps d’atteindre «la force de l’âge», comme vous dites! Je l’ai toujours dit à mon Ourson, ma seconde femme, Ursula. Je n’ai pas le choix. Je le sens bien. Le temps… il me court au cul comme une charge de Uhlans. Je veux vivre très vite tout ce que j’ai à vivre. J’ai en permanence des projets en tête. Je travaille où et quand je peux – c’est-à-dire en permanence. Si on trouve que j’ai du talent, tant mieux. Je fais ce que j’aime, je dis ce que j’ai à dire, c’est tout et c’est l’essentiel. C’est ça qu’il faut faire. Je ne crois pas que l’artiste doive se soucier d’un public, mais plutôt de ce qu’il a envie d’exprimer. Il y a trois ans, j’ai frôlé la mort de très près – je l’ai même touchée. L’année dernière aussi…

Pourvu qu’ils me laissent le temps!

Vivez ce que vous avez envie de vivre.

Boris Vian

Mercredi soir, je suis allée voir L'Ecume des jours au cinéma avec mon amoureux. J'ai adoré, lui beaucoup moins. Certains ont quitté la salle (?!?). Je me suis laissée envelopper par les univers de Vian et de Gondry entremelés, la sauce a pris entre les deux, ça ne fait aucun doute. Seul (petit) regret: la musique n'est pas assez mise en valeur à mon goût et pourtant dieu sait qu'elle importait à Vian.
Perdue dans mes pensées, je traine sur le net et je trouve le site de Dialogus qui permet de poser des questions à des célébrités disparues... Un concept dingue que j'ai adoré! Allez voir la liste des personnalités, c'est vraiment excitant et franchement, quand on lit les différentes réponses des uns et des autres, on se dit qu'en plus d'être bien barrée, l'équipe derrière ce site est pleine de talent. Une belle découverte!

Posté par Ecoquillette à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur L'écume du moment

Nouveau commentaire