09 mai 2016

Les choix qu'on fait...

IMG_20160505_160859

IMG_20160505_205414

IMG_20160505_205750

IMG_20160505_205901

IMG_20160505_205953

IMG_20160505_210037

IMG_20160505_210116

IMG_20160505_210148

20160505_155908

IMG_20160505_210238

Pour l'instant, notre jardin à la Cerise est loin d'être aussi beau que celui de la maison de vacances de famille. Il me met l'eau à la bouche car nous avons dessiné le plan à 4 mains et c'est mon amoureux qui l'a fait. Parfois, souvent, je me dis que je vais plaquer mon job pour travailler avec lui et dessiner des jardins. J'en ai finalement dessiné très peu. Pourtant, c'est ma formation initiale et c'était mon premier vrai choix sur ce que je devais faire de ma vie. Quand j'y pense, ça me fait chaud au coeur de me dire que j'ai réussi le fameux concours de l'école de paysage de Versailles et que je suis paysagiste dplg. Je suis pleine de nostalgie... Et puis je retourne à mon management, à mes projets de voirie et de balayeuse à la con, à ma sécurité financière et j'essaie tant bien que mal, avec le peu de temps qu'il me reste, de me faire plaisir avec des petits (tous petits) projets d'espaces verts. Je me rassure en me disant que ce que je fais est utile à un plus grand nombre et que ça, ça me plait aussi.

Le chemin de la vie est plein de surprises et prend des virages imprévus. Le tout est de savoir si ils ont été suivis en conscience ou par défaut.

Posté par Ecoquillette à 22:02 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Les choix qu'on fait...

    Et encore toi tu l'as fait! Moi je devais (mais vraiment hein) etre architecte. Et ben j'ai fait de l'économie. Oui. Et aujourd'hui in vit dans une maison même pas belle, même pas passive, même pas qu'on l'a construite, même que quand même c'est la nôtre et qu'on est bien dedans mais bon... Et on a 2500 m2 de terrain dans lesquels on ne fait absolument rien que tondre quand c est trop moche.... Oui j'ai honte et des fois je pense que je devrais avoir VRAIMENT honte....

    Posté par Virginie, 11 mai 2016 à 10:37 | | Répondre
  • Virginie, Il ne faut pas avoir honte de ces choix : si ne pas tondre ton jardin ou t'en occuper est le résultat par exemple du temps passé avec ta famille ou à d'autres passions, où est le problème ? Ton jardin est un énorme "potentiel", c'est juste pas le moment dans ta vie pour l'"exploiter". Profite de ce que tu vis maintenant...ton jardin et toi vous vous retrouverez un jour ou l'autre ! En fait c'est exactement l'histoire que j'ai avec mon jardin, dont mon ex-futur-potager en friche même s'il ne fait "que" quelques centaines de m²!
    Pas de regrets sur un "jardin passé" mais de beaux espoirs "sur un jardin en perspective" donc ! Tout est question de perspectives oui...
    Pareil Elen : si pour l'instant, c'est ce dont tu as besoin d'être sécurisée "financièrement" et que ça te donne un cadre pour réaliser le reste, alors autant l'assumer...Mais le jour où l'on se rend compte que ce fameux "cadre" est en fait une prison "dorée à l'acrylique"....alors, oui peut-être d'autres voies sont possibles.
    Mais je crois aux rêves. On a droit de les garder dans un coin de la tête et droit de croire qu'à un autre moment de la vie ils seront réalisables.
    Moi j'en ai toujours eu un et je sais par toutes les "petites pierres posées", que même si je n'y vais pas franco...il est en train de venir à moi sûrement et simplement.
    Et moi je crois, que c'est exactement ce qui va t'arriver aussi, Petit Poucet
    Bisous

    Posté par ti doff, 11 mai 2016 à 14:37 | | Répondre
    • merci à toi pour cette douce réponse...
      je partage aussi ton mot sur les rêves. Tu sais des maisons, j'en ai plein la tête et quelquefois plein un cahier. Rien ne peut m’empêcher d'en construire de cette manière là. Et rien ni personne ne peut m’empêcher de regarder celle des autres et d'imaginer la vie qu'il y a dedans. Parce que finalement c'est ça qui compte et qui me passionne. Vraiment.

      Posté par virginie, 12 mai 2016 à 08:09 | | Répondre
      • @Virginie,
        Comme TIdoff, je suis sûre que tu as du occuper ton temps à tout un tas d'autres choses chouettes: avoir une belle et grande famille par exemple! On n'est nombreuses à se culpabiliser alors qu'on fait ce qu'on peut. Avec des "si" c'est vrai qu'on en ferait des choses! A commencer par être plus indulgentes avec nous-mêmes...

        Posté par Ecoquillette, 12 mai 2016 à 22:24 | | Répondre
    • Je crois que ce n'est pas tant d'assumer mes choix car on ne peut pas dire que je les regrette. Je sais parfaitement pourquoi je les ai fait. C'est plus que je suis en quête d'un équilibre entre mes choix faits par responsabilité (assurer un bon départ dans la vie aux enfants par ex, à tous les niveaux, dans un monde qui ne promet pas que des temps faciles) et mes rêves/envies à moi toute seule, sans tout plaquer et mettre tous mes oeufs dans le même panier. En fait, je veux tout, tout de suite! Il faut juste que je trouve le moyen d'ajuster le curseur. Certains jours j'y arrive mieux que d'autres mais pour reprendre tes petites pierres, je sens bien que brique par brique tout ça se construit. Bises xxx

      Posté par Ecoquillette, 12 mai 2016 à 22:05 | | Répondre
      • hola, "Assumer" n'était pas le mot juste que je voulais signifier en fait...car ce n'était pas tant l'idée de dire "tu as choisi, tu assumes tes responsabilités", mais celle de dire au contraire : "en ce moment, j'ai choisi et cette voie et eu raison de le faire, en pleine conscience, alors je la vis comme ça, sans me prendre la tête car tout le reste, tout ce que j'ai en tête" viendra". C'était plus une idée sur la "patience", le "tout vient à point...", le "tous les chemins mènent à Rome". Je ne voulais pas du tout faire la morale ou culpabiliser !
        Bref cela rejoint ce que tu dis dans ton dernier poste avec "je veux tout tout de suite"!

        Mais quoi qu'il en soit, il faut toujours se dire qu'une "porte de sortie" vers la voie initialement choisie est possible quand on sent bien la route n'est plus adaptée à notre véhicule

        Bon ça devient métaphorique, je ne sais pas si tu suis!!

        Posté par ti doff, 13 mai 2016 à 06:09 | | Répondre
        • C'est ça mon problème le "tout vient à point...", c'est pas trop mon truc...

          Posté par Ecoquillette, 13 mai 2016 à 14:20 | | Répondre
  • oups j'ai inversé des mots dans mon rpécédent post, on peut pas modifier ?

    Posté par ti doff, 13 mai 2016 à 06:10 | | Répondre
    • Pas moyen: si tu écris une connerie elle restera gravée ad vitam eternam dans les limbes du net. Gnarf, gnarf!

      Posté par Ecoquillette, 13 mai 2016 à 14:19 | | Répondre
  • La discussion est passionnante... La confrontation entre rêve et réalité. J'ai la chance de travailler dans le domaine dans lequel je voulais bosser. Et pourtant, parfois je me dis que j'ai raté des trucs. La réalité de la vie me rattrape et dur dur de se re-concentrer sur ce qui fait que j'ai choisi ce domaine.
    Non mais Versailles, quand même !! bravo à toi !
    Mon papa a fait l'école d'Angers en horticulture... et il a terminé sa carrière Directeur des espaces vert d'une grande ville du Sud. Et effectivement il ne dessinait plus de jardins ... alors il s'est lâché sur le jardin familial.

    Posté par Mamanlit, 13 mai 2016 à 13:13 | | Répondre
    • En fait, figure toi que j'ai bien réussi le concours de Versailles (so chic!) mais, comme j'avais le choix (on reste dans le thème!), j'ai préféré aller à l'école d'architecture et de paysage de Bordeaux (plus près de la mer, loyers moins chers), puisque ce concours était commun,en prenant un virage vers l'école d'aménagement de Montréal. Après avoir travaillé un peu dans une agence d'urbanisme au Québec j'y serai bien restée, sans compter sur le fait que j'allais rencontrer mon homme dans le sud! Entre ce qu'on imagine qu'on va faire, ce qu'on décide de faire, ce qu'on devrait faire, ce qu'on fait, ça en fait des possibilités...
      Et quand je pense à la carrière de ton papa: je ne m'en souhaite pas moins tiens!

      Posté par Ecoquillette, 13 mai 2016 à 14:17 | | Répondre
Nouveau commentaire